Les saisons passées

La meilleure part des hommes

D’après le roman
de TRISTAN GARCIA
Adaptation libre et mise en scène
PAULINE BUREAU

Créé en 2012

« Pour quelle faute avez-vous le plus d’indulgence ? La trahison. » Propos d’Yves Saint Laurent, interviewé par Bernard Pivot.

 

De l’apparition du sida en 1982 à l’élection de Nicolas Sarkozy, quatre personnages et deux générations se croisent, s’aiment et se détruisent.
Dominique Rossi est le fondateur de Stand-up, association radicale de lutte contre le sida. William Miller est un jeune paumé, écrivain scandaleux à qui certains trouvent du génie. Jean-Michel Leibowitz est un intellectuel médiatique. Élisabeth Levallois est son élève.
Avec eux et ceux qui les entourent, nous assistons au spectacle d’un amour absolu puis d’une haine radicale, mais aussi à la naissance, joyeuse, et à la fin, malade, d’une période décisive dans l’histoire de la sexualité et de la politique en Occident. Dans l’histoire de ces quatre-là, se reflètent les vingt dernières années, se développent les liens qui unissent deux personnes comme ceux qui unissent une génération. Pour le meilleur et pour le pire. C’est le récit de la plupart des trahisons possibles de notre existence, le portrait de la pire part des hommes et – en négatif – de la meilleure.

Le texte de La meilleure part des hommes de Tristan Garcia est édité aux Éditions Gallimard

La presse en parle

TELERAMA / Emmanuelle Bouchez
« Années 1980, années sida. Sans les avoir connues, Tristan Garcia en avait fait un roman à succès. La jeune Pauline Bureau l’adapte. Tableaux vifs, comédiens engagés : tendu et cinglant. »

JDD / Jean-Luc Berthet
« La mise en scène du roman éponyme de Tristan Garcia par Pauline Bureau est un véritable tour d’adresse. Utilisant l’espace scénique avec une habileté remarquable, s’appuyant sur une troupe hyper motivée et performante, elle évoque à travers les destins singuliers de ces quatre personnages principaux, l’atmosphère de deux décennies encore très proches avec une efficacité extraordinaire. Une brillantissime fresque intimiste. »

FRANCE INTER / Brigitte Kernel
« Coup de Cœur ! Superbe mise en scène avec beaucoup d’inventions de Pauline Bureau – Cie La Part des Anges. C’est beau, c’est choc, c’est dur, c’est rude ! C’est plein de trouvailles, c’est ciselé, c’est un vrai coup de cœur pour ce texte qui a été écrit par Tristan Garcia. […] Spectacle magnifiquement mis en scène. Beaucoup, beaucoup d’inventions. C’est un coup de cœur radical, pour moi, vraiment, allez le voir ! […] Des trouvailles superbes, […] et puis les comédiens sont fabuleux […] »

Distribution

Yann Burlot
Nicolas Chupin (en création)
et Alban Aumard (reprise du rôle en tournée)
Thibaut Corrion
Zbigniew Horoks
Vincent Hulot
Régis Laroche
Marie Nicolle
Anthony Roullier
Adrien de Van

Dramaturgie et adaptation

Benoîte Bureau

Scénographie

Emmanuelle Roy

Lumière

Jean-Luc Chanonat

Vidéo

Gaêlle Hausermann

Création sonore et musique live

Vincent Hulot

Costumes

Alice Touvet

PRODUCTION

Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône

Coproduction

Compagnie La Part des Anges – Comédie de Picardie, Scène conventionnée pour le développement de la création théâtrale en région – La Scène nationale du Petit-Quevilly/Mont-Saint-Aignan

Créé en coréalisation avec le Théâtre de la Tempête

Avec l’aide du Centre dramatique régional de Haute-Normandie – Théâtre des deux rives – CDR Rouen dans le cadre d’un Laboratoire en mai 2011

Avec le soutien de : la Drac Haute-Normandie – la Région Haute-Normandie – l’ODIA Normandie, Office de Diffusion et d’Information Artistique de Normandie – la Mairie de Paris – Département de Seine-Maritime.